Accueil du site > > SPECTACLEs > Compagnie Méliades > La Maison transformable

La Maison transformable

un film de Josepha Pelpel


Il ne s’agit pas d’une maison ordinaire… Cette maison vit au rythme de ses occupants, elle se modifie et se transforme pour s’adapter à chacun.

Au début, elle vit en harmonie avec ses locataires et évolue librement. Mais un jour, son existence bascule lorsqu’elle est mise en vente et qu’on lui impose un changement radical : une extension démesurée et irraisonnable. Cela ne laisse rien présager de bon et peu à peu sa situation se dégrade. Elle est malmenée par les lois du marché immobilier et de la conjoncture économique. Subdivisée et redécoupée en petits appartements et studettes, on finit par la contraindre à rétrécir pour disparaître en vu de la construction d’un complexe immobilier d’envergure. Mais la maison fait acte de résistance… et sa mémoire persiste.

Méliades Villa Mais d’Ici, 77 rue des Cités 93 300 Aubervilliers Tél. 06 07 43 17 76 ciemeliades@free.fr ciemeliades.free.fr


lien sur le festival de l’oh http://festival-oh.org/node/467

Biographie

Compagnie Méliadès

Méliadès, est un collectif d’artistes, scénographes, metteurs en scènes, comédiens, plasticiens, vidéastes, photographes, créateurs sonores, décorateurs, constructeurs, qui s’est constitué en juillet 2004 après avoir travaillé ensemble sur différentes installations vivantes comme L’atelier de l’horloger 2003, Le cabinet du dentiste, La laverie géante 2002, L’appartement à l’envers, 2002 ou Appartement à louer 2001 et qui privilégie le théâtre de rue et d’objets.

Elle propose des installations éphémères dans des lieux publics (rues, friches industrielles, hôpitaux, cités, métro, bus). Sa démarche est d’investir l’espace urbain, de le détourner en recréant un univers imaginaire et onirique. Pour Méliadès le lieu devient source d’inspiration. Ses spectacles se présentent sous forme de parcours interactif où le spectateur devient à son tour acteur. Une part importante est donnée à la narration. Chaque spectacle racontant une histoire. L’objectif principal étant de provoquer des échanges et des rencontres avec le public autour d’une proposition artistique. Certaines de ces créations sont élaborées avec la population des lieux investis par la mise en place d’ateliers de pratiques artistiques (arts plastiques, décors, son, théâtre, effets spéciaux) en direction des jeunes et des adultes.

Depuis six ans, Méliadès intervient dans l’espace public avec des installations éphémères comme Le jardin Japonais, Visite insolite, Les jardiniers. Elle a aussi interrogé l’espace urbain à travers des spectacles comme La pêche à la ligne, Les marchands ambulants, Le déménagement, La ville éphémère et La maison transformable. Elle a réalisé un spectacle musical Les douze filles de l’horloger. Elle a à son actif une quinzaine de créations à son répertoire. En termes de diffusion, la compagnie a en moyenne une vingtaine de dates achetées par an.

Depuis 2006, Méliades intervient sur Aubervilliers avec le projet Les Cités utopiques. Ce projet consiste à travailler sur une création collective avec les habitants d’une cité avec la mise en place d’ateliers de pratique artistique. Pendant deux mois, la compagnie s’installe dans un appartement mis à disposition par OPHLM, qui peu à peu est transformé en vue d’une installation visuelle et sonore. À la fin de la résidence, la compagnie présente le travail de tous, sur une semaine, aux habitants de la cité, du quartier et à un public plus large. Des visites sous forme de spectacle-parcours sont organisées, soit une dizaine de représentations d’une durée d’une demi heure. En 2006/2007, sa première initiative a été de mettre en place deux cités utopiques, à Paris (Cité Clignancourt) et à Aubervilliers (Cité République) avec la volonté de créer des liens entre Paris et Aubervilliers. Deux créations ont vu le jour avec le même fil rouge mais des univers très différents. En 2007, la compagnie est restée à la cité république à la demande de l’OPHLM pour accompagner la réhabilitation. Membre fondateur de le Villa Mais d’Ici (friche culturelle de proximité à Aubervilliers). Depuis 2009, la compagnie est conventionnée avec la Région Île-de-France au titre de la PAC. Membre de la Fédération des Arts de la Rue Île-de-France et du collectif « En plaine Hiver », compagnies artistiques du territoire de Plaine Commune.

Source du texte : http://www.arcadi.fr/artistesetoeuvres/texte.php?id=736&Arcadi=a3f43abf40ea7a3fbe42d3d7a488a9f1

SPIP | | | | Suivre la vie du site RSS 2.0